La playlist de la rupture de Jean-Marie Le Pen avec le FN

Publié à 17h56, le 09 avril 2015 , Modifié à 18h22, le 09 avril 2015

La playlist de la rupture de Jean-Marie Le Pen avec le FN
© JOEL SAGET / AFP

Le cas du président d'honneur du parti doit être discuté par les instances dirigeantes ce jeudi 9 avril.

Partira ? Partira pas ? Mais comment en est-on arrivé là ? Toujours d'humeur chantante – et pour le coup bien inspiré par le journaliste du Monde Abel Mestrele Lab a décidé de créer sa playlist pour revivre les derniers événements du psychodrame frontiste.

La voici créée sur Spotify :



>> Anarchy in the UK, The Sex Pistols, 1976

31 mars. Dans Causeur, Marine Le Pen se lamente : Jean-Marie Le Pen cherche à tout prix à provoquer. Le fondateur du FN pense que le parti se nourrit des polémiques. Sa présidente aimerait plutôt parler du fond, ce qui n'est pas franchement possible quand Jean-Marie Le Pen balance un mot sur "monseigneur Ebola" ou propose de faire "une fournée" des artistes qui s'opposent au FN. Elle dit :

Le FN est devenu un parti de gouvernement, mais Le Pen conserve les réflexes d'un contestataire. […] C'est son côté punk !

 





>> Nazi rock, Serge Gainsbourg, 1975

1er avril. Serge Klarsfeld, connu pour avoir milité contre l'impunité des anciens nazis, a estimé qu'une victoire de Marine Le Pen à la présidentielle signifierait "la destruction de la mémoire de la Shoah" en France. Ce qui n'est pas du goût de l'intéressée qui, sur Public Sénat se défend :

C'est ça l'axe d'attaque pour les quelques mois qui vont nous séparer de la présidentielle ? C'est me mettre une mèche et une moustache ?

 





>> Oops I did it again, Britney Spears, 2000

2 avril. Invité de Jean-Jacques Bourdin, Jean-Marie Le Pen répète que les chambres à gaz sont "un détail" de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, "à moins d'admettre que ce ne soit la guerre qui soit un détail des chambres à gaz".





>> Papa, t’es plus dans l’coup, Sheila, 1963

2 avril. Dans la foulée de cette interview de Jean-Marie Le Pen sur BFMTV, Marine Le Pen dénonce les propos du président d'honneur du FN. Sur Europe 1, elle se dit "en désaccord profond avec Jean-Marie Le Pen, sur le fond et sur la forme" concernant ses propos sur les chambres à gaz.




>> La vie ne m'apprend rien, Daniel Balavoine, 1980

2 avril. Dans son traditionnel Journal de Bord, Jean-Marie Le Pen maintient ses propos dans lesquels il maintenait ses propos sur les chambres à gaz.





>> Pas besoin de toi, Joyce Jonathan, 2008

2 avril. Les mots de Jean-Marie Le Pen ne plaisent pas, mais alors pas du tout, à Gilbert Collard qui estime que le président d'honneur, en polémiquant de la sorte, fait le jeu de Manuel Valls. Il s'exprime dans un tweet au langage imagé mais quand même bien compréhensible.





>> Fuck You, Lily Allen, 2009

2 avril. La réponse de Jean-Marie Le Pen au message de Gilbert Collard fuse, également sur Twitter :

Ferme donc ta gueule, espèce de collard !

 





>> À ma place, Axel Bauer et Zazie, 2001

3 avril. Marion Maréchal-Le Pen regrette à son tour "que le verbe de Jean-Marie Le Pen […] soit devenu un moyen de provocation inutile", dit-elle dans Valeurs Actuelles. La députée du Vaucluse est plus que concernée par "l'affaire" : de plus en plus de cadres du FN suggèrent que le président d'honneur du parti ne soit pas tête de liste en PACA aux prochaines régionales. Mais Marion Maréchal-Le Pen prévient :

Je ne présenterais pas ma candidature si Jean-Marie Le Pen maintenait la sienne.

 





>> Maréchal, nous voilà, André Dassary, 1941

7 avril. Quelques jours à peine après sa *sortie* sur les chambres à gaz, Jean-Marie Le Pen accorde une interview au journal d'extrême droite Rivarol. Dans celle-ci, le président d'honneur du FN dézingue Florian Philippot. Il défend également le maréchal Pétain, estimant qu'il y a des pétainistes au FN et qu'ils y ont d'ailleurs toute leur place. Il dit :

Je n’ai jamais considéré le maréchal Pétain comme un traître. […] Je considère que l’on a été très sévère avec lui à la Libération.

 





>> Papaoutai, Stromae, 2013

8 avril.Dans une interview au Figaro à paraître jeudi 9 avril, la présidente du Front national affirme qu’elle ne reconnaît pas Jean-Marie Le Pen dans ses "provocations". Elle déclare :

 

Ses propos sur les Français d’origine étrangère ne ressemblent pas à son parcours d'officier de la Légion étrangère. […] Son investissement, à 16 ans, et sa tentative pour entrer dans la Résistance ne ressemblent pas à ses propos sur Pétain. […] Non, vraiment, rien ne lui ressemble.





>> I Want to Break Free, Queen, 1984

9 avril. Poussé vers la sortie par de nombreux ténors du FN, et alors que Marine Le Pen a fait savoir dans un communiqué le 8 avril qu'elle s'opposera à sa candidature en PACA pour les régionales, Jean-Marie Le Pen n'en démord pas : il sera candidat et puis c'est tout. Dans le Point, le "Menhir" explique qu'il n'est "certainement pas" en train de vivre ses dernières heures dans les rangs frontistes.




>> Bye Bye, Menelik, 1997

9 avril.Un message semble avoir été passé au sein du FN pour condamner unanimement Jean-Marie Le Pen, affirmer qu'il ne représente plus le parti et demander le retrait de sa candidature aux régionales... Mais la plupart des ténors qui prennent la parole le font en rappelant ô combien la situation est "triste" car le fondateur du parti était un "visionnaire".




>> Les Copains d'abord, Georges Brassens, 1964

9 avril. S'il ne doit en rester qu'un, ce sera lui. Bruno Gollnisch reste l'un des rares, au Front national, à soutenir Jean-Marie Le Pen. Sur RMC, l'eurodéputé défend lui-aussi le maréchal Pétain. Et, pour ce faire, il se réfère à… Éric Zemmour. Non, selon lui, Philippe Pétain n'était pas un traître à la Nation.





>> Qui veut la peau de mon crew ?, Salif, Suprême NTM, 2001

9 avril. Sur RTL, Jean-Marie Le Pen prévient : s'il est viré, le FN risque d'imploser. Il explique :

 

Le prestige que je conserve assez naturellement au sein du FN provoquera des remous considérables et pour elle [Marine Le Pen] une perte d'influence qu'elle ne mesure sans doute pas.

Du rab sur le Lab

PlusPlus